Ouvrir un compte bancaire pour un non résident en France

Le compte bancaire est indispensable en France car le règlement de la plupart des dépenses courantes s’effectue par prélèvement automatique : facture du téléphone, achats divers, loyer, etc. Avant de pouvoir ouvrir un compte, le non résident doit s’informer sur les banques françaises et leurs nombreux services. L’ouverture d’un compte bancaire en France présente un grand avantage pour le non résident, notamment du point de vue fiscal. La confidentialité et la sécurité du compte bancaire non résident constituent son principal point fort.

Banque de France
La Banque de France – CC Nick Sherman

Particularité d’un compte pour non résident en France

Pour ouvrir un compte bancaire pour non résident en France, les étapes à suivre ainsi que les documents nécessaires seront les mêmes que pour l’ouverture d’un compte bancaire standard. Par contre, les non résidents n’auront droit ni à une carte de crédit, ni à un découvert bancaire. En choisissant d’ouvrir un compte bancaire pour non résident dans l’une des principales banques françaises, le titulaire pourra profiter de la largesse de son réseau.

Comment procéder pour l’ouverture?

Un non résident qui désire ouvrir un compte bancaire en France n’a pas besoin de s’y rendre pour réaliser toutes les activités proposées. Le mieux est de choisir un établissement bancaire qui dispose d’un réseau international afin que l’ouverture du compte se déroule plus facilement. Les procédures peuvent être réalisées en ligne ou par téléphone, puis régularisées par écrit.

Comme les non résidents ont le choix, il est préférable de faire une comparaison des services disponibles, le montant minimum du premier dépôt et des tarifs proposés par les établissements bancaires français. Pour être conforme avec la loi et optimiser l’usage de son compte bancaire non résident, le titulaire pourra demander conseil à un professionnel en matière de fiscalité.

Transformation d’un compte bancaire après un départ à l’étranger

Après un départ pour l’étranger, le statut fiscal d’un expatrié subira un changement. D’après l’article 4B du code général des impôts, il deviendra un non résident fiscal français. Pour acquérir un nouveau statut, il devra adresser un justificatif de sa nouvelle situation auprès de son établissement bancaire.

Il n’aura plus le droit de posséder un livret d’épargne populaire, un plan d’épargne en action – PEA, un livret de développement durable et un livret jeune. Les autres placements tels que les livrets A et B, les contrats d’assurance vie, les plans d’épargne logement, les comptes titres, etc. pourront être conservés en même temps que le compte bancaire de non résident.