Pour les personnes qui voyagent fréquemment au Japon ou les entreprises qui négocient régulièrement avec ce pays, l’ouverture d’un compte en Yen peut présenter un certain intérêt. Le problème c’est que les informations à ce sujet sont quasi inexistantes.

En effet, pouvoir disposer de fonds en Yen sans nécessairement les convertir, pour ne pas perdre éventuellement au change, est une option tout à fait envisageable et il n’y a...rien apparemment qui l’empêche sur le plan de la réglementation. Pourtant, les banques qui offrent ce type de service en France doivent se compter sur les doigts d’une main. On peut, toutefois, explorer trois possibilités, sachant que les choses évoluent continuellement avec le temps.

Les banques japonaises en France

Un petit coup d’œil au registre de la Chambre de commerce et d’industrie japonaise en France (CCIJF) nous renseigne sur la présence en France d’un certain nombre d’agences de banques japonaises, telles que la Japan Bank for International Cooperation (JBIC), Mizuho Bank, Sumitomo Mitsui, etc. Seulement, ces succursales traitent principalement avec les sociétés japonaises et rarement avec les particuliers. Rien n’empêche, bien sûr, de s’en rapprocher pour voir s’il y a du nouveau dans leur politique.

Les banques internationales

Une banque comme la HSBC par exemple, qui dispose de dizaines d’agences sur tout le territoire de l’Hexagone, permet non seulement d’avoir un compte en France libellé en Yen, mais aussi de pouvoir disposer d’un compte au Japon, avec la possibilité d’effectuer des virements internationaux entre ces deux comptes. Ces services, proposés dans le cadre des formules Premier ou Advance, sont évidemment rémunérés.

Les banques françaises

Le Crédit Agricole permet effectivement l’ouverture d’un compte en Yen, mais ce compte s’adresse en priorité aux entreprises d’import et d’export qui traitent au quotidien avec le Japon, afin de faciliter les encaissements et les règlements. Pour des comptes particuliers, il faudra plutôt se rapprocher soit de la Société Générale ou de la BNP qui offrent effectivement la possibilité d’ouvrir un compte libellé en Yen, même s’il faut parfois insister pour faire avancer son dossier.

Photo par Hamza Butt (Creative Commons)