Compte bancaire à l’étranger pour fiché FICP

La Banque de France gère quotidiennement un fichier des particuliers ayant des incidents de paiements ou une demande de dossier de surendettement. Il s’appelle le FICP (Fichier des Incidents de Remboursement des Crédits aux Particuliers). Toute banque française, en théorie, peut toujours accorder un crédit à un particulier fiché… mais dans la pratique un fichage au FICP revient quasiment à interdire tout nouveau crédit.

Ouvrir un compte bancaire à l’étranger quand on est fiché Banque de France

Avec les moyens informatiques actuels, les particuliers désirant bénéficier d’un chéquier ou une carte de crédit, avoir un nouveau crédit...



ou rachat de crédit peuvent ouvrir un compte bancaire à l’étranger.

Mais la plupart du temps, l’ouverture d’un compte bancaire dans un pays européen est rendu difficile : des pays comme la Belgique, la Suisse ou l’Angleterre par exemple demandent si le particulier possède un contrat de travail ou un bail, voire même imposent le dépôt d’une somme initiale non négligeable.

Malgré cela et en cas d’urgence, avant de procéder à l’ouverture il faut se renseigner auprès de la banque choisie les notions de base suivantes : les frais appliqués (frais d’ouverture, de gestion, de transactions, de change ou encore frais pour un encaissement de chèque en devise étrangère, d’un virement bancaire international), le montant de l’apport initial et le solde minimum exigé, le taux d’intérêt pratiqué et les facteurs qui l’influencent, les pièces et documents à fournir pour un compte étranger pour interdit bancaire et fiché banque de France.

Enfin, avant de souscrire à tout contrat d’ouverture de compte en ligne, vérifiez les conditions générales de l’offre (obligations et responsabilité du client, clause pénale, attribution de juridiction…).

Ouvrir un compte dans une banque offshore pour FICP

Viennent alors à l’esprit les termes de « banque offshore ». De nombreux spécialistes en ligne , voire des banques de renommée mondiale, proposent des services d’ouvertures de compte « offshore » pour divers avantages comme la réduction d’impôt ou le respect de la confidentialité (« secret bancaire »).

Évidemment, pour le grand public, « l’offshore » est synonyme de paradis fiscaux pour riches recherchant une évasion fiscale. Mais des procédures sérieuses permettent à n’importe qui d’ouvrir un compte offshore. Tous les comptes offshore offrent des cartes bancaires (Visa, Mastercard…) et la possibilité de contracter un crédit, en facilitant l’accès aux fonds depuis le pays de résidence. Néanmoins, des frais existent, insignifiants pour les gros revenus, très certainement plus difficiles à régler pour les particuliers fichés FICP.

Attention également aux arnaques circulant sur internet. La plupart du temps, aucun contact physique n’est prévu avec un quelconque agent bancaire, toutes se passent par internet. À vérifier, pour toute ouverture de compte offshore, qu’une rencontre avec un agent de la société spécialisée et un dépôt d’argent sur un compte réel sont prévus.

Enfin, ne pas oublier que toute manœuvre visant à contourner une interdiction bancaire existante peut être sanctionnée en France.









2 Ccommentaires »

2 Commentaires ”

  1. david :

    bonjour
    FICP EN FRANCE QUELLE EST LA SOLUTION POUR L’ETRANGER

  2. admin :

    @david : http://compteenbanque.net/ouvrir-un-compte-bancaire-a-letranger/

Vous aussi publiez votre commentaire.